Search here...
TOP
Consommer différemment Manger (sainement) Se soigner naturellement

đŸŒ±6 raisons pour rĂ©duire notre consommation de protĂ©ines animales

⏱ 5 minutes

On me demande souvent pourquoi, alors que je suis si gourmande, j’ai dĂ©cidĂ© de consommer plus de vĂ©gĂ©taux. Il ne s’agit pas uniquement de ne plus manger de viande, mais aussi de limiter la consommation d’oeufs, de lait, de fromage… et tout ce qui peut en ĂȘtre dĂ©rivĂ©. 6 raisons m’ont motivĂ© Ă  rĂ©duire ma consommation de protĂ©ines animales. Et vous, vous en ĂȘtes oĂč dans cette rĂ©flexion?
Comme je le mentionne dans l’article “AyurvĂ©da et alimentation“, ce changement de vie s’est opĂ©rĂ© d’abord par nĂ©cessitĂ© de santĂ©.

La diversitĂ© de l’alimentation vĂ©gĂ©tarienne ©thehealthypath

AprĂšs quelques annĂ©es de “flexitarisme”, et une consommation de produits animaux rĂ©duite au quotidien aux oeufs et fromages, je suis maintenant totalement convaincue de ses avantages sur des domaines beaucoup larges et ne se limitant pas Ă  ma santĂ©.

A vrai dire, je souhaiterais mĂȘme Ă©liminer totalement les produits animaux de mon alimentation. L’idĂ©e fait son chemin… Chacun Ă  son rythme, vous ne croyez pas?

Voici donc les principales raisons qui m’ont poussĂ© Ă  rĂ©duire ma consommation de protĂ©ines animales et quelques conseils si vous souhaitez ajouter plus de “vert” dans votre alimentation.

Mes motivations pour changer d’alimentation

Il est important de connaĂźtre ses motivations pour initier un changement de (style de) vie, surtout si celui-ci vous a Ă©tĂ© imposĂ© dĂšs le dĂ©part. En effet, notre alimentation est le rĂ©sultat d’une culture sociale et familiale, souvent reproduite pendant des gĂ©nĂ©rations. Pour sortir de ce “scĂ©nario” que notre cerveau et notre corps connaissent depuis “toujours”, il faut donc savoir ce qui nous motive, ce qui nous pousse Ă  agir. Quels sont nos objectifs?

S’affranchir de douleurs, guĂ©rir de certaines maladies

Pour moi, ça a Ă©tĂ© LA raison principale. Mon changement d’alimentation vers une pratique en gĂ©nĂ©ral “meilleure pour la santĂ©” a commencĂ© par l’arrĂȘt de la consommation de gluten. En constatant les effets (quasi immĂ©diats) sur mon Ă©tat de santĂ© gĂ©nĂ©rale, j’ai commencĂ© Ă  me documenter, Ă  vouloir en savoir davantage.

1⃣ Alimentation vĂ©gĂ©talienne, championne de l’Ă©quilibre acido-basique

La thĂ©orie de l’équilibre acido-basique repose sur l’idĂ©e que l’alimentation affecte le pH du corps. Lorsque le corps mĂ©tabolise la nourriture que nous ingĂ©rons, il laisse des rĂ©sidus. Ce sont ces restes de la combustion des aliments qui influeraient le corps selon leur nature acide, alcaline ou neutre.

Une alimentation essentiellement d’origine vĂ©gĂ©tale, en rĂ©Ă©quilibrant l’aciditĂ© du corps et en rĂ©duisant les inflammations, permet de prĂ©venir, voire de guĂ©rir de certaines maladies chroniques, dont l’endomĂ©triose, les maladies cardio-vasculaires (dont cholestĂ©rol et pression artĂ©rielle), les cancers, le diabĂšte…

2⃣ Et mon coeur dans tout ça?

Les scientifiques ont montrĂ© que les personnes ayant suivi un rĂ©gime vĂ©gĂ©tarien ou vĂ©gĂ©talien connaissent une baisse significative de leur taux de cholestĂ©rol et de leur glycĂ©mie. Un rĂ©gime vĂ©gĂ©tarien diminuerait de 8% le risque de dĂ©velopper un cancer et de 25% celui d’une cardiopathie.

3⃣ Quelle influence sur le diabÚte?

Les produits carnés, (mais aussi les céréales) déséquilibrent le pH de notre organisme, en acidifiant le sang. Au contraire, les fruits et les légumes, sont des aliments « basiques », donc plus bénéfiques pour notre santé.
L’aciditĂ© de l’organisme provoque une rĂ©sistance Ă  l’insuline, et donc une augmentation de la glycĂ©mie.

RĂ©duire et limiter l’impact l’environnemental

Il est maintenant prouvĂ© que les Ă©levages d’animaux consomment des ressources naturelles et produisent des gaz Ă  effet de serre, tout au long du procĂ©dĂ©.

4⃣ RĂ©duire la consommation d’eau douce et dĂ©forestation

La production de produits d’origine animale est trĂšs consommatrice en ressources naturelles, parmi lesquelles l’eau douce. Saviez que pour produire 1kg de viande bovine, il faut plus de 15.000L d’eau? Il ne s’agit pas seulement de l’eau que l’animal pourrait consommer. On parle bien de toute la chaine de production, notamment celle de la nourriture du mĂȘme animal. 80% de la production de cĂ©rĂ©ales dans le monde est destinĂ© Ă  l’alimentation des Ă©levages.
Selon Greenpeace l’élevage bovin est Ă©galement responsable de 80% de la dĂ©forestation amazonienne, ce qui reprĂ©sente 14% de la dĂ©forestation annuelle de la planĂšte.

5⃣ Réduire la production de déchets et gaz à effet de serre

Les Ă©levages, surtout de bovins, s’avĂšrent ĂȘtre la seconde cause d’émission de gaz Ă  effet de serre, reprĂ©sentant 14,5% des Ă©missions globales, avant les transports. Et c’est sans compter tous les produits rejettĂ©s dans les sols et nappes phrĂ©atiques par l’industrie agro-alimentaire en gĂ©nĂ©ral.

Plus de crĂ©ativitĂ© dans l’assiette

6⃣ Ca m’apporte plus que cela ne me prive

En plus de me sentir plus conforme à mes valeurs et à améliorer ma santé, une alimentation plus riche en fruits et légumes a élargi mes horizons gastronomiques.

Contrairement aux idĂ©es reçues, et au lieu de “perdre” ou de me “sentir privĂ©e” de certains aliments, l’alimentation vĂ©gĂ©tarienne m’a permis de dĂ©couvrir des nouvelles saveurs et des nouvelles textures. Je laisse champ libre Ă  ma crĂ©ativitĂ© et essayant de nouvelles combinaisons. Et ceux qui me connaissent un peu ne vous diront pas que je m’ennuie quand je mange!

Qui osera (encore) dire avec ces exemples que l’alimentation vĂ©gĂ©tarienne est sans goĂ»t et ennuyeuse?

Mes conseils pour y arriver

MĂȘme si votre objectif n’est pas d’avoir une alimentation 100% vegan, mais que vous avez envie d’y intĂ©grer plus de fruits et lĂ©gumes, voici quelques conseils:

  • Allez-y Ă  votre rythme dans ce changement, pas plus de 1 changement Ă  la fois;
  • IntĂ©grez de plus en plus des fruits et lĂ©gumes : comme pour une performance sportive, c’est la pratique sur la continuitĂ© qui vous fera perdre certaines habitudes et en acquĂ©rir de nouvelles;
  • Ayez le rĂ©flexe “vert” au quotidien: dĂšs que vous avez le choix, optez pour une option vĂ©gĂ©tarienne;
  • (RĂ©)Ă©duquez votre palais en (re)dĂ©couvrant de nouvelles saveurs et de nouvelles textures;
  • Mangez variĂ© et en quantitĂ© suffisante pour garder de la satisfaction;
  • Soyez attentifs aux changements qui s’opĂšrent dans votre corps et dans votre esprit pour comprendre les “fausses” envies.
  • PrĂ©parez et planifiez vos repas pour ne pas succomber aux nombreuses tentations;
  • Informez-vous: plus vous en saurez sur les bĂ©nĂ©fices de votre nouvelle ou future alimentation, plus vous aurez de volontĂ©.

Ce sont des changements qui s’opĂšrent petit Ă  petit. Et finalement vous verrez tous les bĂ©nĂ©fices d’une vie plus “verte”!

N’hĂ©sitez pas Ă  me laisser un commentaire pour partager vos motivations, vos limites. Ou si vous ĂȘtes dĂ©jĂ  sur cette voie, partagez vos conseils!

A trĂšs vite! Bises Ă  toutes et tous!

❣ Cet article vous a plu? Vous voulez en savoir plus?

Laissez en commentaire en bas de page ou envoyez-moi un message pour m’en dire plus đŸ™đŸŒ

In Green

«

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrenchPortugueseSpanish